Dictionnaire technique sur la gemmologie

Lexique technique de la gemmologie est un dictionnaire ou un glossaire du site Bossoir.fr spécialiste en bijoux faits de pierres fines "semi-précieuse" pour mieux comprendre l'étude des pierres fines, gemmes, minéraux et pierres précieuses.

"A"

Achromatique :

Sans couleur.

Aciculaire :

Se dit d'une cristallisation en forme d'aiguilles.

Adamantin :

Du grec "Adamas" éclat typique du Diamant.

Adularescence :

Reflets chatoyants d'un blanc bleuté apparaissant chez une variété d'adulaire : La pierre de lune.

Aile de papillon :

Inclusion caractéristique notamment des Saphirs du Sri Lanka.

Allochromatiques (minéraux) :

Se dit de minéraux qui seraient incolores s'ils étaient chimiquement purs, mais dont la couleur est due à d'infimes quantités (impuretés) d'un ou plusieurs éléments chromogènes. Exemples : Corindons, Béryls, Spinelles, Quartz.

Amorphe :

"Privé de forme". Se dit d'une substance dont les atomes ne sont pas répartis régulièrement dans l'espace, donc dépourvue de structure cristalline : sans forme extérieure caractéristique.

Amphibolite :

Roche métamorphique composée dans sa majorité par de l'amphibole.

Andésite :

Roche éruptive, qui correspond par sa composition à la Diorite.

Angle critique :

Angle sous lequel un rayon lumineux est réfracté à 90° de la normale, en passant d'un milieu optiquement dense (telle une gemme), à un milieu moins dense (tel l'air).

Anisotrope :

Qualifie les cristaux dont les propriétés optiques varient selon la direction. A part ceux du système cubique, tous les cristaux sont anisotropes et présentent de la biréfringence.

Aplanétique :

Qui ne déforme pas la pierre observée (se dit d'une loupe).

Arkose :

Roche sédimentaire composée surtout de quartz et de feldspath.

Artificiel :

Fait en partie ou complètement par l'homme.

Astérisme :

Propriété résultant de l'apparition d'une étoile superficielle à la surface de certaines pierres (taillées en cabochon exclusivement), due à des inclusions de fines aiguilles cristallines.

Autoclave :

Appareil utilisé pour la fabrication de cristaux à partir de solutions chaudes saturées et sous pression.

Aventurescence / Aventurinescence :

Effet scintillant (et coloration) donné par de petites particules (inclusions de mica, d'hématite, dumortiérite, etc.) reparties dans la masse d'un quartz ou d'une quartzite.

Axe d'isotropie :

Nom donné à l'axe optique d'un cristal "uniaxe". Celui-ci étant parallèle à l'allongement du cristal.

Axe optique :

Direction d'uniréfringente dans un minéral biréfringent.

"B"

Baignée (pierre) :

Pierre colorée par l'absorption de la couleur du bain dans laquelle elle a été trempée.

Balance hydrostatique :

Balance permettant de calculer la densité d'un cristal (selon le théorème d'Archimède).

Bande d'absorption :

Bande noire traduisant l'absence de couleur dans le spectre en lumière visible d'une substance.

Basalte :

Roche éruptive, néovolcanique, qui par sa composition correspond au gabbro.

Biaxe :

Se rapportant à des cristaux ayant deux axes optiques (systèmes : orthorhombique, monoclinique, triclinique)

Binoculaire (loupe) :

Microscope à deux oculaires permettant la vision stéréoscopique.

Bi phasique :

Inclusion fluide constituée d'un liquide dans laquelle flotte une libelle (bulle) ou un cristal.

Biréfringence :

Propriété des minéraux anisotropes de dédoubler, polariser et réfracter différemment les rayons lumineux qui les traversent.

Bivalent :

Se dit d'un corps simple dont un atome peut se combiner avec deux autres atomes.

Bridgmann (procédé) :

Méthode de fabrication de cristaux artificiels par fusion et refroidissement progressif.

Brillant :

Taille préférentielle utilisée pour les Diamants.

"C"

Cabochon :

Taille produisant une surface arrondie convexe à la partie supérieure de la pierre, utilisée pour mettre en valeur certains effets tels que l'astérisme et le chatoiement.

Caractère optique :

Définit le comportement d'une gemme à l'égard de la lumière qui la traverse.

Carat :

Unité internationale de mesure de poids utilisée pour les gemmes. Un carat est équivalent à 0,2g.

Cassure ou fracture :

Nature de la surface brisée dans une direction autre que le plan de clivage. Il existe plusieurs sortes de cassure.

Chatham :

Nom du créateur d'un procédé permettant, depuis 1941, la production par dissolution anhydre d'émeraudes, de saphirs, de rubis synthétiques, et plus récemment de diamants.

Chatoyance :

Reflet lumineux rappelant la pupille fendue d'un chat, produit par diffusion et/ou réflexion de la lumière sur des fibres, des aiguilles ou des canaux parallèles. Est mise en valeur de façon optimale dans la taille en cabochon.

Chauffée :

Se dit d'une pierre ayant subi un traitement thermique afin d'en améliorer la couleur ou d'atténuer certaines inclusions.

Chromophore :

Se dit d'un groupe fonctionnel non saturé, qui apporte la couleur dans un groupe organique. Par généralisation, se dit d'un groupe fonctionnel non saturé, caractérisé par une bande d'absorption dans le violet.

Clivage (plan de) :

Plan de moindre cohésion atomique facilitant la séparation d'un cristal en deux ou plusieurs morceaux suivant les faces du cristal.

Couronne :

Ensemble des facettes entourant la table (plus grande facette) d'une pierre taillée.

Cristal négatif :

Lacune cristalline en inclusion dont la forme est de même nature que celle du cristal hôte.

Croix :

Anomalie de polarisation visible au polariscope et due à des tensions internes. Typique des verres et des spinelles synthétiques.

Cryptocristalline :

Structure formée d'individus cristallins invisibles à l'œil nu. (synonyme : Microcristallin)

Culasse :

Ensemble des facettes de la partie inférieure d'une pierre taillée : préférentiellement utilisé pour le diamant (24 ou 25 facettes pour une taille brillant). S'appelle plutôt pavillon pour une pierre de couleur.

Czochralsky :

Procédé de fabrication de cristaux artificiels par tirage et rotation d'un germe cristallin à partir de matériaux fondus.

"D"

Décollement :

Faille non significative.

Densité :

Poids par unité de volume (masse volumique) ramené à la masse volumique de l'eau a 25°C. La densité n'a donc pas de dimension.

Dichroïque :

Gemme qui possède deux couleurs visibles (à l'œil nu et/ou au dichroscope).

Dichroscope :

Appareil permettant de distinguer les différentes couleurs d'une gemme pléochroïque (dichroïque ou trichroïque).

Diorite :

Roche magmatique profonde formée de plagioclases et de minéraux foncés (amphilbole, pyroxène).

Diffraction :

Interférence lumineuse (sélective de certaines longueurs d'ondes) issue de l'interaction de la lumière sur des empilements régulier de microscopiques bille.

Diffusion :

Migration sous l'effet de contraintes physiques (température, pression etc.) de particules chargées ou non au sein d'une matière. En gemmologie, diffusion de substances chromatiques dans une pierre incolore pour lui donner artificiellement la couleur liée à la substance diffusée (traitement thermique).

Dispersion :

Effet d'étalement des couleurs du spectre de la lumière blanche lié à la réfraction.

Doublage :

Perception d'une image dédoublée dans un cristal biréfringent. Ex. : Calcite, Tourmaline, Zircon.

Doublet :

Pierre composée de deux parties assemblées par collage.

Dureté :

Résistance d'une pierre à la rayure et à l'usure.

"E"

Échelle de Mohs :

Graduation définie par Frédéric Mohs pour étalonner la dureté des minéraux. De 1 pour le talc à 10 pour le diamant.

Éclat :

Ensemble des éléments constituants la apparente brillance d'une pierre.

Énantiomorphe :

Formé de mêmes parties disposées comme une image dans un miroir.

Épigénétique :

Inclusion formée après la complète formation du cristal hôte.

Étoilée :

Se dit d'une pierre contenant de fines inclusions orientées de telle sorte qu'elles font apparaître une étoile s'emblant bouger à sa surface (lorsqu'elle est taillée en cabochon).

Éuhédrique :

Bien cristallisé.

"F"

Feuilletis :

Surface de séparation entre la couronne et la culasse d'une pierre de couleur. Pour le diamant, cette surface s'appelle le rondiste.

Feux :

Couleurs spectrales provenant d'une pierre taillée, dues à la dispersion.

Filtre Chelsea :

Filtre dichromatique transmettant la lumière de deux seules régions de longueur d'onde, l'une dans le rouge sombre, l'autre dans le vert jaune. Utilisé à l'origine pour différencier l'émeraude de ses imitations, déceler les spinelles synthétiques et les verres colorés par le cobalt. Utilisé actuellement pour déceler la présence de chrome.

Filtre monochromatique :

Filtre sélectif ne laissant passer qu'une seule couleur.

Filtre polaroid :

Filtre possédant la propriété d'absorber les vibrations de la lumière qui ne s'effectuent pas dans son plan de polarisation.

Fine (pierre) :

Qualifie une pierre gemme ne faisant pas partie des pierres précieuses (doit de nos jours être remplacé par l'appellation "pierre gemme", que la pierre soit fine ou précieuse).

Fluorescence :

Émission de lumière visible par certains minéraux sous l'effet de radiations de longueurs d'onde plus courtes telles que les rayons UV et X.

Flux :

Ce dit d'une substance qui se comporte comme un solvant à haute température. Par exemple, le borax (tétraborate de sodium) à haute température est un flux pour les corindons. C'est à dire qu'il peut dissoudre le corindon à une température inférieure au point de fusion de ce dernier. Le terme de "fondant" est également utilisé comme synonyme du mot "flux".

Fondant :

voir "flux" (ci-dessus)

Fracture ou cassure :

Cassure d'un matériau, non parallèle à un face cristalline (existante ou possible)qui laisse une marque distinctive du minéral (conchoïdale, inégale, terreuse, etc...).

"G"

Gabbro :

Roche basique profonde formé de plagioclases basiques, des pyroxènes, d'amphiboles.

Gemme :

Pierres, matières organiques ou concrétions susceptibles d'être utilisées en bijoux possédant, entre autres, les qualités de beauté et/ou durabilité et/ou rareté.

Genèse :

Formation de roche, minéraux, pierre gemme.

Germe cristallin :

Petit morceau de cristal indispensable au démarrage d'un cristal de synthèse en solution saturée.

Givres :

Ensemble de lacunes cristallines de formes irrégulières.

Gisement :

Emplacement géologique naturel des roches et minéraux.

Gradation :

Terme désignant l'action de donner un grade de couleur (D, E, F,...) aux diamants incolores à plus ou moins nuancés de jaune par une comparaison visuelle avec des diamants référentiels (i.e. ayant des nuances jaunes de référence)

Graining :

Anglicisme décrivant les lignes brunes et parallèles souvent observées dans les diamants bruns. Le graining est issu des déformations plastiques post croissance reçues par le diamant.

"H"

Habituts (forme) :

Aspect habituel d'un cristal suivant le développement relatif de ses faces : tabulaire, pyramidal, etc., souvent caractéristique du minéral.

Hydrothermal :

Minéral (naturel ou synthétique) formé à partir d'éléments dissouts dans l'eau chaude pressurisée ou non.

"I"

Idiochromatique :

Pierres dont la couleur est due à la matière composant la dite pierre (p.e. péridot, turquoise). (En opposition avec allochromatique).

Idiomorphe :

Parfaitement délimité par ses faces cristallines propres.

Imitation :

Pierre ne possédant que les apparences de la pierre qu'elle imite.

Imprégnation :

Remplissage des pores les plus fins d'une roche ou d'un minéral par des substances colorantes, durcissantes, ou par des minéraux formés ultérieurement.

Inclusions :

Terme désignant l'ensemble des éléments qui se sont trouvés piégés à l'intérieur d'un cristal. Ces éléments peuvent être liquides, solides, gazeux, des manques ou autres marques de cristallisation. Aide à l'identification d'une pierre et à son origine.

Indice de réfraction (RI, IR, NI, n) :

Rapport des vitesses de la lumière dans des milieux différents. Par convention, les indices de réfractions des gemmes sont pris par rapport à l'air (n=1).

Interférence :

Phénomène résultant de la combinaison de deux mouvements vibratoires. Pour deux rayons lumineux vibrant dans la même direction, les vibrations se renforcent ou s'annulent périodiquement, suivant qu'elles sont en phase (amplitude maximum au même moment) ou en opposition de phase. (p.e. opale (interférence de type diffraction), labradorite).

Ion :

Atome ou groupe d'atomes ayant une charge électrique.

Irisation :

Décomposition de la lumière blanche en plusieurs couleurs.

Irradiée (pierre) :

Pierre ayant subi un traitement par rayons ou bombardement de particules dans le but de la modifier son aspect

Isomorphe :

Qui possède une même structure cristalline au niveau des atomes, mais une composition chimique différente.

Isomorphisme :

Même propriétés que pour l'isotypisme. C'est-à-dire formule chimique différente mais même structure, avec en plus des cations avec des rayons ioniques suffisamment proches pour se subsituer (Respect de la loi de Goldschmidt) (Ex : série des Olivines avec Forstérite Mg et Fayalite Fe).

Isotrope :

Propriété des substances amorphes et des cristaux du système cubique de posséder les mêmes caractéristiques dans toutes les directions. Ces pierres sont monoréfringentes et ne présentent pas de dichroïsme.

Isotypisme :

Formules chimiques différentes mais formules strcuturales analogues avec polyèdres de coordination comparables (Ex : NaCl et KCl).

"J"

Jardins :

Terme élégant pour désigner les inclusions des émeraudes.

Jeu de couleur :

Ce dit des nombreuses couleurs résultantes d'une diffraction de la lumière sur une pierre (p.e. opale noble).

"K"

---

"L"

Labradorescence :

Chatoiement des couleurs de l'arc-en-ciel propre à la Labradorite.

Laser (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation) :

Appareil utilisant la technique d'excitation des atomes pour obtenir un rayonnement cohérent extrêmement intense de lumière monochromatique, au moyen des propriétés fluorescentes du rubis, de l'émeraude, ou d'autres activateurs chromatiques.

Lumière monochromatique :

Lumière composée d'une seule longueur d'onde. Ex : Lumière à la vapeur de sodium utilisée en gemmologie.

Libelle :

Bulle de retrait apparue lors du refroidissement du liquide fossile contenu dans un cristal négatif.

Liqueur dense :

Liquide de densité connue servant à établir la densité des gemmes par comparaison en immergeant la pierre dans ce liquide : flotte/coule (p.e. diiodométhane d=3.32).

Loupe 10X :

Loupe dont le grossissement est préconisée pour observer la qualité de taille et de propreté d'une gemme. Celle-ci doit être de bonne qualité : aplanétique et achromatique (voir ces mots).

"M"

Macle :

Interpénétration des cristaux selon une orientation précise obéissant aux lois de la cristallographie.

Matrix :

Pierre qui a conservé des traces de sa gangue. Ex : opale matrix

Métamicte :

Minéral devenu partiellement ou totalement (virtuellement) amorphe à cause de la destruction de sa structure cristalline originale par les radiations internes émises par des atomes radioactifs à l'intérieur du minéral. (p.e. zircons verts nommés zircons métamictes ou malacons).

Métamorphisme :

Transformation subie par des roches déjà formées : elle est due à la chaleur, à la pression et aux réactions chimiques concomitantes.

Microcristallisée :

Se dit d'une gemme composée d'un agglomérat naturel de minuscules cristaux (p.e. calcédoine).

Minéral :

Constituant des roches : Solide (naturel) qui possède une composition chimique ordonnée ainsi qu'une structure atomique ordonnée.

Minéraux allochromatiques :

(Voir allochromatique).

Minéraux Idiochromatiques :

(Voir Idiochromatique).

Mohs :

Voir : « échelle de Mohs ».

Molécule :

Groupe cohérent d'atomes formant la plus petite partie d'un corps.

Monochroïque :

Pierre dont la couleur ne varie pas quelle que soit la direction d'observation.

Monochromatique :

Se dit d'une lumière dont les rayons sont tous la même longueur d'onde.

Monocristal :

Cristal issu du développement régulier et ordonné d'une maille cristalline (motif cristallin) élémentaire.

Monoréfringence :

Propriété optique des minéraux isotropes qui ne possèdent qu'un seul indice de réfraction.

"N"

Natif :

Corps minéral naturel dépourvu d'alliage. On peut d'ailleurs qualifier les éléments natifs comme des éléments "purs".

Nicol (prisme de) :

Filtres en spath d'Islande utilisés pour produire de la lumière polarisée.

"O"

Œil de chat (effet) :

Voir chatoyance.

Œil du verrier :

Grain de silice non fondu que l'on observe en inclusion dans les verres d'imitations.

Opalescence :

Effet laiteux (semblant être mobile dans la pierre) des opales communes. (Notez : le mélange de couleurs vives et brillantes des opales nobles s'appelle le "jeu de couleur".

Orient :

Se dit de l’irisation caractéristique des perles.

O.T.L. :

Acronyme anglais pour "Over The Limit" indiquant un indice réfraction plus élevé que la limite haute des indices de réfractions pouvant être mesurés sur un réfractomètre à prisme classique. Cette limite est donné par l'indice de réfraction du liquide de contact utilisé : généralement vers 1.788 à 1.790, parfois vers 1.810.

"P"

Paragènese :

Association de minéraux formés au cour d'un seul processus de cristallisation, ensemble des minéraux constituants un minerai dans un gîte déterminé (la paragenèse comprend souvent un minerai principal, qui confère au minerai sa valeur, des minéraux satellites, et des minéraux sans valeur formant sa gangue).

Pavillon :

Partie inférieure (basse) d'une pierre taillée de couleur.

Phosphorescence :

Emission lumineuse persistante après suppression de la source lumineuse excitatrice.

Pierres assemblées ou composées :

Terme général comprenant : les doublets, triplets, pierres composées de plusieurs substances collées ou assemblées entre elles.

Pierre d'imitation :

Produit artificiel ou non, dont l'aspect est semblable a une pierre naturelle ou synthétique, mais dont la composition et les caractéristiques physiques sont complètement différentes.

Pierre synthétique :

Pierre fabriquée par l'homme. Ces pierres ont toutes les caractéristiques physiques de leurs homologues naturelles (à quelques fluctuations près).

Pierres précieuses :

Encore à ce jour quatre pierres peuvent recevoir cette appellation : Le diamant, l'émeraude, le rubis, le saphir. Note : Les autres gemmes ont souvent droit à l'appellation " pierres fines ". L'expression pierre semi-précieuse ne doit normalement plus être utilisée. (NB : De nos jours seule l'appellation "pierre gemme" devrait être utilisée pour toutes les pierres)

Pléochroïsme :

Propriété des gemmes anisotropes de posséder plusieurs couleurs (2 ou 3) visibles suivant le sens d'observation.

Pneumatolyse :

Formation de minéraux sous l'effet de vapeurs surchauffées et de substances volatiles qui s'échappent du magma.

Polariscope :

Appareil servant à déterminer l'influence qu'a une pierre gemme sur la polarisation de la lumière (p.e. détermination du caractère optique : Isotrope, Anisotropie, microcristallisé).

Polychroïsme :

Effet visible à l'œil nu de plusieurs couleurs dans une gemme.

Polymorphisme :

Capacité pour une substance de se présenter sous plusieurs formes cristallines.

Prisme :

En cristallographie, un cristal dont les faces se rencontrent en des arêtes parallèles entre elles.

Protogénétique :

Terme utilise pour les inclusions solides et/ou liquides qui se sont formées avant le cristal hôte.

Pseudomorphose :

Formes cristallines de minéraux dont la matière originelle a été remplacée par une autre.

"Q"

Quartzite :

Roche provenant du métamorphisme de sédiments gréseux.

"R"

Rayon extraordinaire :

C'est le rayon dont la vitesse varie selon la direction de propagation dans le cristal, pour les minéraux des systèmes hexagonal, rhomboédrique et quadratique.

Rayon incident :

C'est le rayon qui au contact de la surface de la pierre se sépare en deux : L'un est renvoyé, c'est le rayon "réfléchi", l'autre en pénétrant dans la pierre se rétracte et subit une déviation, c'est le rayon "réfracté".

Rayon ordinaire :

Dans les minéraux uniaxes, rayon dont la vitesse est constante dans la direction de propagation dans le cristal.

Rayon réfléchi :

C'est le rayon qui "rebondit" et est renvoyé par la surface de la pierre.

Rayon réfracté :

C'est le rayon qui subit une déviation après avoir pénétré dans la pierre.

Réflexion :

C'est la proportion de lumière réfléchie liée à l'indice de réfraction des milieux. Elle se mesure avec un "réflectomètre" et s'exprime en pourcentage (Formule de Fresnel).

Réfraction :

C'est la résistance optique qu'oppose une gemme à la pénétration de la lumière, produisant une déviation du rayon.

Réfractomètre :

Appareil servant à mesurer l'indice de réfraction d'une substance (p.e. gemme).

Rhomboédrique :

Système réticulaire (en 2D) mais utilisé à tort en France comme système cristallin.

Rondiste :

Pour les diamants, surface de séparation entre la couronne et la culasse. Cette ligne porte le nom de "feuilletis " pour les pierres de couleur.

Rosival (échelle) :

Echelle de dureté établie d'après les tests d'usure.

Rubassée :

Se dit d'une pierre qui a été fêlée artificiellement puis baignée.

"S"

Soies :

Tissu de fines aiguilles de Rutile présent en inclusion dans les corindons et les grenats.

Spectre continu :

Ensemble des longueurs d'onde du spectre électromagnétique dont une partie seulement est visible à l'œil nu. Il va des ondes les plus longues (radios), aux ondes les plus courtes (rayons gamma).

Spectre d'absorption :

Série de bandes foncées traversant le spectre continue, et visible au spectroscope, lorsque la pierre est traversée par la lumière. Il est propre à chaque élément et constitue un bon moyen d'identification pour les gemmes.

Spectroscope :

Appareil servant à observer le spectre d'absorption ou d'émission des pierres. Il peut être à main (portable pour l'observation du spectre visible) ou de technologie dite "de laboratoire" pour l'observation des gemmes : Fluorescence X et/ou Ultraviolet et/ou visible et/ou Infrarouge, etc.

Sub adamantin :

Ce dit d'un éclat (brillance) inférieur à celui du diamant (adamantin) et supérieure a celui du verre (vitreux)

Syngénétique :

Terme utilise pour les inclusions solides et/ou liquides qui se sont formées en même temps que le cristal hôte.

Synthétique :

Fabriqué par l'homme (p.e. en laboratoire). (Voir : Pierre synthétique).

Système cristallin :

Classification des minéraux selon leur groupe de symétrie. On en compte sept. 1-Cubique ou isométrique ; 2-Quadratique (ang. Tétragonal) ; 3-Hexagonal : 4-Rhomboèdrique ou (ang. Trigonal) ; 5-Orthorhombique ; 6-Monoclinique ("ou Clinorhombique") ; 7-Triclinique. 

"T"

Tectite :

Verres naturels qui proviennent de la condensation de matière sublimée (solide -> vapeur) par l'impact de météorites géantes.

Thermoluminescense :

Emission lumineuse provenant d'une substance chauffée en dessous du rouge.

Traitement thermique :

Chauffage à basse ou haute température (100 à 2000°C) d'une pierre afin d'en modifier l'apparence (clarté et/ou couleur).

Trigonal :

Système cristallin ayant pour propriétés : maille conventionnelle : a=b ; c ; a=B=90° ; Y=120°

"U"

Unité de croissance :

Unité de base du système cristallin, elle constitue le plus petit groupement atomique pouvant donner naissance, par répétition dans tous les sens, à un cristal entièrement développé.

"V"

Vitreux :

Ce dit de l'éclat du verre et de toute pierre dont l'éclat s'en rapproche.

"W"

---

"X"

Xénocristal :

Cristal étranger, cristal inclus, cristal différent du cristal hôte.

Xénolithe :

Inclusion minérale ou rocheuse étrangère à une roche.

"Y"

---

"Z"

Zéolithe :

Groupe d'aluminosilicates hydratés.