Améthyste et son histoire

L'améthyste, appelée ainsi par les Grecs (methuen : qui n'est pas ivre), car elle etait censée guérir de l'ivresse, l'améthyste est une pierre semi-précieuse, transparente, plus ou moins violette, assez commune dans les terrains primaires (en France, on en trouve en Bretagne, dans les Vosges et les Alpes).

C'est un quartz coloré par l'oxyde de manganèse, recherché par les joailliers, quand il est de bonne qualité, et traditionnellement serti dans les anneaux des évêques. Les améthystes d'Orient, ou corindons, sont les plus prisées (pierres précieuses).

L'améthyste : Un violet royal

Étymologie :

Le mot vient du grec ancien améthystos, adjectif verbal composé du verbe methyo, « être ivre » et d'un privatif. La pierre aurait été ainsi nommée parce qu'elle a la couleur du vin coupé d'eau, dont le titre alcoolique est moindre. Par rapprochement, elle passait pour préserver de l'ivresse.

*

fiche complète sur l'améthyste

Améthyste 

(Famille du quartz)

Couleur : violet, violet pourpre clair 

Dureté :

Densité : 2,65 

Clivage : aucun 

Cassure : conchoïdale, esquilleuse 

Cristaux : rhomboédriques - prismes hexagonaux à extrémités pyramidales 

Transparence : transparente 

Réfringence : 1,544-1,553 

Biréfringence : + 0,009 

Dispersion : 0,013 (0,008) 

Pléochroïsme : très faible à net, violet,rougeâtre, violet-gris 

Fluorescence : faible, verdâtre

*

L'améthyste est la pierre la plus prisée du groupe des quartz. Son nom, tiré du grec, signifie « non ivre », Elle était en effet considérée dans l'Antiquité comme un talisman contre l'ivresse. Ses cristaux sont toujours implantés sur un substrat rocheux. Les prismes étant souvent peu développés, il n'en reste le plus souvent que les pointes cristallines (pointes d'améthyste) où la couleur est la plus intense. Ces parties sont détachées au marteau pour de nombreux usages. Le « chauffage » des améthystes à des températures de 470 à 750 "C fait virer leur couleur en jaune clair, brun-roux, vert (prasiolite) ou incolore. Certaines améthystes pâlissent à la lumière du jour. La couleur originelle peut être retrouvée par irradiation. La couleur est attribuée à la présence de fer liée à une forte irradiation. L'améthyste s'assombrit un peu à la lumière artificielle.

Gîtes primaires (géodes et filons) et alluvionnaires. Principales provenances: Brésil (améthyste « Palmeira » du Rio Grande do Sul, améthyste « Maraba » du Paré), Madagascar, Uruguay, Zambie, en outre Canada, États-Unis (Arizona), Inde, Mexique, Myanmar, Namibie, Russie, Sri Lanka.

Les plus beaux cristaux sont taillés à facettes, les autres sont passés au tonneau ou façonnés en objets décoratifs. L'améthyste était autrefois la gemme attribuée aux dignitaires ecclésiastiques (car le violet, mélange de rouge et de bleu, évoque le sang du Christ et les cieux). Confusions possibles avec béryl, fluorite, kunzite, spinelle, topaze, tourmaline, verres colorés. Améthyste synthétique est largement commercialisée.

Amétrine (synonyme: trystine) variété bicolore de quartz, pour moitié améthyste et pour l'autre partie citrine, qui provient de Bolivie et du Brésil (Rio Grande do Sul). Prendre garde à l'amétrine synthétique!

*

Couleur :

La couleur de l'améthyste ne reste stable que jusqu'à 250°C ; au-delà, la plupart des améthystes se décolorent. Vers 500°C, l'améthyste devient jaune citron, mais se décolore à nouveau si la température est élevée jusqu'à 600°C, avant que le quartz ne devienne laiteux en raison de l'apparition d'eau infra-microscopique.

Aussi, les améthystes subissent un traitement thermique à grande échelle pour obtenir des citrines.

Gisements : 

L'améthyste était rare dans l'Antiquité. Ce n'est qu'au début du XXe siècle que la découverte d'importants gisements au Brésil et en Uruguay la rendit commune.

Symbolique et croyances :

Les noces d'améthyste symbolisent les 48 ans de mariage dans le folklore français.

L'améthyste est la pierre fine ornant la bague des évêques.

Jadis, elle était réputée pour combattre l'intoxication alcoolique, stimuler la créativité, la méditation et les rêves prophétiques. Elle permettrait d'annihiler les envoûtements d'un amoureux jaloux, d'éloigner les mauvaises femmes et les vipères. Placée la nuit sous un oreiller elle permettrait de lutter contre l'insomnie. En poudre, elle apaiserait les douleurs gastriques, améliorerait le fonctionnement du foie et guérirait les brûlures.

Reportez-vous, par la pensée, à l’époque où le globe terrestre n’avait pas encore l’aspect que vous lui connaissez. Des masses énormes de matières diverses dérivaient, se choquaient, fusionnaient, se déplaçaient. Des températures fabuleuses, associées à des pressions gigantesques, permettaient des amalgames impossibles à concevoir de nos jours mais dont nous constatons les résultats.

Certains de ces bouleversements géants ont donné naissance à des cristaux. Les uns furent colorés, d’autres non.

C’est à ces cristaux colorés, précieux à cause de leur rareté, que fut attribué le nom de « pierres précieuses de couleur ».

Le violet a longtemps été considéré comme une couleur royale. Rien de surprenant donc à ce que l’améthyste ait été recherchée tout au long de l’histoire. Elle figure parmi les joyaux de la Couronne Britannique.

Catherine de Russie et les têtes couronnées d’Egypte l’eurent aussi en grande faveur.

L’améthyste, quartz violet transparent, est le quartz le plus utilisé en joaillerie.

Léonard de Vinci écrivit que « l ‘améthyste était à même de dissiper les pensées mauvaises et d’activer l’intellect ».

Parce que l’améthyste était censée encourager au célibat et être un symbole de piété, elle joua un rôle important dans l’ornementation de l’Eglise Catholique et d’autres Eglises, au Moyen Age.

Elle était, en particulier, considérée comme la pierre des évêques, qui portent encore souvent des bagues ornées d’une améthyste.

Au Tibet, l’améthyste est considérée comme sacrée aux yeux du Bouddha. On en fait couramment des chapelets.

Le mot grec « amethystos » peut être traduit littéralement par « non ivre ». L’améthyste était considérée comme un antidote puissant contre l’ivrognerie. C’est pourquoi on en faisait souvent des gobelets.

Aujourd’hui encore, cette pierre est symbole de sobriété.

La légende qui relate l’origine de l’améthyste provient de mythes grecs.

Dyonisos, le dieu de l’ivresse, fut un jour irrité par une insulte, proférée par un homme banal. Il jura de s’en venger, sur le prochain mortel qui croiserait sa route. Il créa pour cela des tigres féroces, qui devaient accomplir son vœu.

Mais voici qu’arriva l’innocente Améthyste, jeune fille de grande beauté, qui allait rendre grâce à la déesse Diane. Diane la transforma en une statue de quartz cristallin pur, pour la protéger des griffes sauvages. Dyonisos, à la vue de cette statue magnifique, versa des larmes de vin, qui marquèrent le remord qu’il avait de ses agissements. Les larmes du dieu teintèrent le quartz et créèrent ainsi la pierre gemme que nous connaissons aujourd’hui.

La couleur de l’améthyste va du lilas pâle au violet profond.

Les couleurs les plus légères portent parfois le nom de « rose de France ».

On peut les admirer sur les pièces de joaillerie de l’époque victorienne.

Les couleurs les plus riches sont les plus appréciées, particulièrement celles qui sont d’un violet soutenu, avec des éclats rosés.

*

On trouve l’améthyste au Brésil, en Uruguay, en Bolivie, en Argentine mais également en Zambie, en Namibie et dans d’autres pays africains.

De manière générale, l’améthyste d’Amérique du Sud se trouve en dimensions plus importantes que celle d’Afrique, mais cette dernière a la réputation d’avoir des couleurs plus riches, dans les petites dimensions.

.On trouve également, en Australie, des améthystes très foncées et de petite taille.

Le gisement d’améthystes de Sibérie semble épuisé mais il a livré des pierres de teinte élégante et légère. Son éclat était prodigieux.

Il existe un très grand choix de dimensions, calibrées, de formes variées, y compris des formes fantaisie. Les pierres peuvent se trouver en toutes dimensions, même très grandes mais, de façon générale, l’améthyste est taillée en dimensions standard.

*

Ce texte vient en partie des sites GEMSTONES et Wikipédia