La citrine et son histoire

La citrine, famille des quartz. Gemme utilisé chez les lapidaires du moyen âge et du XVI siècle, et qui est un quartz jaune. La citrine est une pierre fine jaune (semi-précieuse).

La citrine : Un jaune velouté

La citrine (dioxyde de silicium) est une variété de quartz, dont la couleur jaune est due à la présence d'infimes quantités d'oxydes de fer dans le minéral. On l'appelle aussi quartz jaune.

*

fiche complète sur la citrine

Citrine 

(Famille du quartz)

Couleur : jaune clair à jaune foncé brun doré 

Dureté :

Densité : 2,65 

Clivage : aucun 

Cassure : conchoïdale, esquilleuse 

Cristaux : rhomboédriques - prismes hexagonaux à extrémités pyramidales 

Transparence : transparente 

Réfringence : 1,544-1,553 

Biréfringence : + 0,009 

Dispersion : 0,013 (0,008) 

Pléochroïsme : C. naturelle faible, jaune, jaune clair ; C. chauffée: aucun

Fluorescence : faible, verdâtre

*

La citrine se trouve assez rarement à l'état naturel. Le plus souvent il s'agit d'améthyste chauffée qui prend une couleur jaune au lieu de violette.

Reportez-vous, par la pensée, à l’époque où le globe terrestre n’avait pas encore l’aspect que vous lui connaissez. Des masses énormes de matières diverses dérivaient, se choquaient, fusionnaient, se déplaçaient. Des températures fabuleuses, associées à des pressions gigantesques, permettaient des amalgames impossibles à concevoir de nos jours mais dont nous constatons les résultats.

Certains de ces bouleversements géants ont donné naissance à des cristaux. Les uns furent colorés, d’autres non.

C’est à ces cristaux colorés, précieux à cause de leur rareté, que fut attribué le nom de « pierres précieuses de couleur ».

La citrine est l’une des gemmes les plus abordables, grâce à la disponibilité et à la durabilité de ce quartz doré.

Son nom vient du français « citron » car bien des citrines ont la couleur d’un citron juteux.

L’appellation « citrine » couvre les quartz, ayant une couleur allant du jaune au doré, à l’orange et au brun. D’une teinte solaire et d’un prix raisonnable, la citrine est susceptible d’orner presque tous les styles de joaillerie. Elle s’assortit particulièrement bien à l’éclat jaune de l’or poli.

Dans les temps anciens, on portait la citrine pour se protéger du venin de serpent et des maléfices.

La teinte plutôt foncée, orangée, de la citrine, souvent appelée « citrine Madère » par analogie avec la couleur de ce vin, a été, il y a un certain temps, prisée comme la couleur de préférence.

De nos jours, la plupart des gens préfèrent les couleurs citron qui s’assortissent mieux aux teintes pastel. La citrine est généralement moins chère que l’améthyste. On la trouve en une grande variété de tailles et de formes standard, y compris de très grandes dimensions.

La plus grande partie des citrines vient du Brésil, en particulier de l’Etat de Rio Grande do Sul et spécialement de la mine de Sierra qui en produit environ 300 kilos pas mois.

La mine d’Iraa en produit 100 kilos supplémentaires.

Vous entendrez souvent parler de la citrine comme d’un « quartz topaze ». Ceci est tout à fait incorrect. L’appellation « topaze » était utilisée, dans le passé, par référence à la couleur.

Il est vrai que la couleur de la citrine est souvent proche de celle de la topaze. Mais la topaze est un minéral spécifique et cette dénomination doit, absolument, lui être réservée. Il est essentiel de ne pas créer de confusion entre la topaze et la citrine qui est un quartz.

Toutefois, la citrine est une pierre de remplacement de la topaze pour les natifs de novembre.

Bien des citrines qu’on offre sur le marché ont été, à leur début, des améthystes que l’on a chauffées, pour que leur couleur violette originale tourne au jaune. C’est pourquoi les pièces de joaillerie ornées soit d’améthystes soit de citrines, ne devraient pas être exposées de façon prolongée à une forte lumière ou à une forte chaleur.

En prenant ces précautions, une pièce de joaillerie, ornée d’une citrine, va durer plusieurs générations.

*

Ce texte vient en partie des sites GEMSTONES et Wikipédia